De la Liberté de culte

Posté le mis à jour le

Le confinement a vu, pour des raisons de protection sanitaire, des mesures prudentes restreignant nos libertés. Néanmoins sur certains aspects ces mesures étaient excessives et ingéraient gravement dans notre quotidien jusqu’à toucher des libertés fondamentales. Heureusement, nos juridictions d’État ont permis des correctifs. Le 11 mai par exemple, le décret de déconfinement prévoyant l’interdiction des regroupement de plus de 10 personnes dans les lieux privés a été jugé contraire à notre Constitution : chaque personne est le maître dans sa propre maison ! Cela vous permet de vous réunir pour prier, vivre vos temps de fraternités paroissiales, maison d’évangile etc., tout en respectant les gestes barrières.

Lundi, le Conseil d’État a exigé que le gouvernement revoit les restrictions concernant le culte. Il a jugé en effet qu’interdire complètement les célébrations, alors que réouvraient tous les autres domaines de la vie publique, était une atteinte grave et illégale contraire à une liberté fondamentale : la liberté de culte. Cette liberté, inscrite à l’article 9 de la Convention européenne des Droits de l’Homme, prévoit en effet le droit de participer collectivement à des cérémonies dans les lieux de culte. Le gouvernement a donc 8 jours pour revoir sa copie et prendre des mesures pour permettre le culte tout en tenant compte des risques sanitaires.

C’est une victoire pour nous tous de voir réaffirmer que pratiquer publiquement et communautairement notre foi est une liberté fondamentale qui ne peut être entravée. Cette victoire a été permise grâce aux recours de plusieurs associations catholiques et du parti chrétien démocrate. Merci à eux ! Le positif dans cette histoire est que l’Église sait qu’elle peut compter sur des laîcs engagés.

En conséquence, dans quelques jours, nous pourrons revenir célébrer dans nos églises (nous verrons sous quelles conditions : masques, gel, gestes barrières etc.). Il est certain que nos églises ne pourront pas être remplies comme d’habitude. Il faudra donc obligatoirement vous inscrire pour venir à la messe.

Pour ce faire un site internet : https://lamesse.enoria-paroisse.fr/

Vous pouvez dès maintenant le consulter pour vous familiariser avec en recherchant les messes disponibles.

Vous pouvez vous inscrire seul ou avec d’autres permettant aux personnes sans internet de vous accompagner. Vous recevrez un ticket de confirmation que nous contrôlerons.

Abbe Louis-Émmanuel Meyer