Demeurez dans mon amour

Posté le mis à jour le

Jean, le disciple que Jésus aimait, utilise un grand nombre de fois le verbe « demeurer » pour souligner la cohérence qui existe entre le fait de dire et de mettre en pratique ce que l’on dit.
Il y a une idée de stabilité, de fidélité, et la vie de Jean auprès de Jésus est un excellent témoignage.

Jean était présent avec son frère Jacques et Pierre au moment de la Transfiguration de Jésus. Il était présent également avec son frère et Pierre lors de l’agonie de Jésus à Gethsémani.

Jean a toujours été le fidèle des fidèles. C’est lui qui un jour où Jésus apparut au bord du lac de Tibériade alors qu’il se trouvait avec les autres disciples dans la barque, s’exclama : « C’est le Seigneur ! » (Jn 21,7).

Il est resté auprès de Jésus au pied de la Croix et on se souvient des paroles de Jésus : « Voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » (Jn 19,26-27).

A la résurrection, lorsque Marie-Madeleine avertit les disciples que le tombeau était vide, Pierre et Jean coururent au tombeau et lorsque Jean entra dans le tombeau, il comprit immédiatement : « Il vit et il crut. » (Jn 20,8).

Comme le disciple Jean, soyons fidèles et demeurons fidèles sous le regard de Marie.

Père Patrick Giraud+