L’humilité de la Résurrection de Jésus

Posté le

A trois reprises dans l’évangile de saint Marc Jésus avait annoncé à ses disciples sa mort prochaine mais aussi sa résurrection trois jours après. C’est ainsi qu’Il dit « Voici que nous montons à Jérusalem, et le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes ; ils le condamneront à mort et le livreront aux païens, ils le bafoueront, cracheront sur lui, le flagelleront et le tueront, et après trois jours Il ressuscitera. » Mc 10,32

Jésus a voulu conforter par avance ses disciples Pierre, Jacques et Jean et Il a été transfiguré devant eux sur la montagne en présence de Moïse et d’Elie. Il leur donnait ainsi par avance un avant-goût de ce qui se passerait après sa passion et sa résurrection. Il leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, si ce n’est quand le Fils de l’homme serait ressuscité d’entre les morts. Mc 9,9

Au moment précis où Jésus institue l’Eucharistie en présence de ses disciples, en donnant son corps et en versant son sang pour la multitude, préfigurant ainsi sa crucifixion prochaine, déjà s’affairent dehors tous ceux qui s’apprêtent à l’arrêter.

De même que Jésus n’avait pas été reconnu par les siens en venant dans le monde, de même il a été abandonné par tous au supplice de la croix. Pourtant toute sa vie, Il a fait une confiance totale à son Père dont Il a toujours accompli la volonté et à qui ses dernières paroles furent adressées : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit. » Lc 23,46

Ce sont les femmes qui se rendant au tombeau découvrent que Jésus n’y est plus. Pas d’apparitions grandioses de Jésus pour bien montrer sa puissance, pas de revanches non plus envers tous ceux qui l’ont injustement condamné.

Jésus apparaît uniquement aux hommes de bonne volonté. La résurrection de Jésus c’est le triomphe de l’amour sur la mort, de la vérité sur le mensonge, de la lumière sur les ténèbres, de l’humilité sur l’orgueil.

Père Patrick Giraud+