Edito du 3 janvier 2021 : Une santé à deux vitesses

Posté le

Les confinements, les gestes barrières, les mesures diverses prises cette année, auront mis en avant la difficulté d’une société à penser la santé de la personne dans toutes ses dimensions.

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » déclare le préambule de la Constitution de l’O.M.S. publiée en 1946. Les récentes décisions de nombreuses maisons de retraites pour permettre que puissent être maintenus dans ces structures des visites mais aussi le culte, sont une illustration de la compréhension qu’une personne humaine a besoin, pour la santé de tout son être, des relations humaines et d’un développement spirituel.

C’est dans cette optique que je voulais vous souhaiter une bonne santé pour l’année nouvelle. Bonne santé ! mais complète : santé de tout votre être : corps, âme, esprit.

Beaucoup se disent qu’ils ne peuvent pas retrouver leurs proches, vivre des moments communautaires qui leur permettraient de soigner cette santé complète d’eux-mêmes. Je les invite à venir dans les églises. Il y en a pour tous les goûts et les horaires : messes, temps de prière, groupes de prière, chapelets.

L’année écoulée a mis l’accent sur la protection du corps, complétons en 2021 en soignant notre âme. Venir, revenir à l’église c’est retrouver une communauté, c’est soigner une relation avec des frères et sœurs, et bien-sûr, avec le Seigneur.

Les rois mages sont un bel exemple motivant de personnes ayant pris le risque de sortir pour soigner leur âme en allant braver les dangers d’une longue route les conduisant à adorer le Seigneur Jésus petit enfant de la crèche.

Bonne santé, bonne année pleine de saveurs spirituelles !

abbé Louis-Emmanuel Meyer