Logo Paroisses de Calais

L’Esprit Saint souffle sur chaque jeune de manière particulière
Mgr Lacombe © By Brugi.ppp

L’Esprit Saint souffle sur chaque jeune de manière particulière

Lors du synode sur les jeunes à Rome, Mgr Lacombe, l'un des quatre pères synodaux français, evêque auxiliaire de Bordeaux, est intervenu devant l'ensemble des participants sur le thème de l'accomapgnement spirituel des jeunes. Retrouvez, ci-dessous, l'intégralité de son intervention.

Saint Père, Pères synodaux, Frères et Sœurs dans le Christ, chers jeunes,

Accompagnements. L’Esprit Saint souffle sur chaque jeune de manière particulière et nous constatons que les jeunes français ont tendance à expérimenter avant de s’interroger sur le sens profond de leur vie. L’accompagnement va alors évoluer.

  1. L’Eglise est dépositaire d’un savoir-faire multiséculaire de discernement et d’accompagnement spirituel personnel. La dimension humaine doit davantage être prise en compte. C’est souvent une question personnelle et ponctuelle d’un jeune qui va déclencher un coaching puis un accompagnement spirituel.

Cet accompagnement spirituel, en lien avec l’accompagnement familial, est tout à la fois humain, relationnel, vocationnel…

La prise en compte intégrale des personnes signifie le cas échéant le recours à des professionnels.

  1. Les jeunes apprécient aussi l’accompagnement dans les petits groupes d’Eglise. Ils trouvent le Christ dans la convivialité, la beauté, l’action, la responsabilité, la fierté… Ils sont accompagnés tant par leurs animateurs, leurs aînés, que par les autres membres de ce groupe, leurs pairs.
  1. De plus l’accompagnement ecclésial des groupes plus grands, particulièrement des mouvements, demande une vigilance particulière, tant au niveau local que national. Pour que les mouvements soient encouragés dans leurs propres charismes tout en gardant la joie d’une identité ecclésiale claire, se pose la question des responsables ecclésiaux que nous sommes prêts à leur donner.
  1. D’une manière générale, les accompagnateurs ministres ordonnés, religieux ou laïcs, reflètent la diversité des charismes personnels et des états de vie, mais cette mission ne s’improvise pas. Ainsi l’autorité diocésaine doit s’engager davantage sur l’appel, la formation, la reconnaissance des accompagnateurs, tant au niveaux personnels, que des groupes d’Eglise ou des mouvements. Le profil de l’accompagnateur responsable ecclésial laïc est à envisager sérieusement pour les jeunes et au-delà : implication dans la vie ecclésiale, reconnaissance diocésaine, formation, mandat…
  1. Plus largement, pour accueillir le souffle de l’Esprit, il convient aussi de mentionner l’accompagnement apporté par la prière, la vie liturgique et sacramentelle, la Parole de Dieu, le ‘bain ecclésial’.
  1. Afin de ne pas courir le risque d’un accompagnement spirituel déconnecté du réel, celui-ci doit conduire les jeunes au discernement du sens de leur propre vie concrète comme réponse à l’appel du Père. Ils pourront ainsi poser des choix libres, permettant une mise en capacité pour s’engager dans un état de vie, servir, assumer une responsabilité, évangéliser, aimer. »

→ Outre l’actualisation de l’accompagnement que je viens de présenter,

  1. je rejoins pour les adultes (aînés) la proposition d’une ‘mission d’écoutant’.
  2. Je propose pour les Jeunes, comme Scout et animé par l’esprit du scoutisme et du guidisme, un label ‘Jeune chrétien en responsabilité missionnaire’, du type des missionnaires de la miséricorde lors du Jubilée. Merci »

Mgr Bertrand Lacombe
Evêque Auxilliaire de Bordeaux

Source : Site Eglise Catholique en France

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.